La gestuelle et le langage des signes avec les bébés

En devenant MAMAN, j’ai naturellement et instinctivement développé une relation « bienveillante » et de « maternage proximal » sans vraiment le savoir, ni le nommer (parce qu’on en parlait pas en ces termes à l’époque, ma première fille a 12 ans maintenant).

Dans mon entourage, je passais plutôt pour une « illuminée trop gentille, version bisounours et laxiste » avec ma vision de la parentalité et de l’éducation et en même temps je ressentais le besoin d’avoir une relation, une communication, des échanges authentiques avec mes pairs et encore plus avec mes enfants …

Comme de nombreux parents, plus largement comme tout être humain, et surtout en tant qu’humaniste, utopiste et hypersensible que je suis ; je me suis mise en quête d’une façon de vivre ensemble qui permette de se sentir à l’aise tout en aidant les autres à se sentir à l’aise, une façon de respecter les besoins des autres tout en étant aussi respectueux de mes propres besoins et ce sont des valeurs que je tiens à transmettre à mes enfants.

Et c’est un sacré défi au quotidien !

Cela étant établi, j’ai donc cherché des moyens, des outils me permettant de le mettre en place.

Or si vous êtes parents, si vous avez le bonheur d’avoir donné la vie, vous avez sans doute vécu également l’intensité du premier regard !

Si vous observez un peu  les enfants, vous pourrez remarquer la puissance de la communication non verbale.

D’ailleurs au cours de la vie intra-utérine, l’enfant en construction trouve le moyen de se « manifester » et d’entrer en relation avec sa mère, plutôt logique me direz-vous, certes ! Mais aussi avec son père ! moins évident n’est ce pas ? Je trouve cela fascinant !

(Vous connaissez peut être l’haptonomie qui permet d’explorer cette première expérience relationnelle)

Cependant ce n’est pas d’haptonomie dont je veux vous parler aujourd’hui mais d’un autre moyen de communiquer avec les bébés et que l’on peut utiliser dès la naissance :

LA COMMUNICATION GESTUELLE AVEC SON BEBE

Mon premier enfant, ma fille, a toujours été une vraie « bavarde ». Très vite, elle a cherché à « dire ».

Bien que je m’émerveillais de sa capacité à tout comprendre et sa volonté à entrer en communication, malgré ses efforts et tout l’enthousiasme possible dans ses premiers « areuh »  la répétition et la conviction dont elle faisait preuve dans ses baragouinages, il n’était pas simple de déchiffrer le message !

Sans parler de ce qu’elle devait ressentir. Pouvoir la libérer de cette frustration grâce aux signes fut un cadeau pour toutes les deux !

Communiquer avec bébé

En premier lieu, mettons nous d’accord sur la définition de la communication.

Littéralement c’est « mettre en commun »

Ainsi quand une relation se crée entre deux personnes, quel que soit leur âge, une communication s’installe permettant les échanges. Chacun étant responsable de ce qu’il envoie dans le canal dans lequel passe non seulement le langage : des paroles (verbal) et aussi des comportements, des gestes (non verbal).

Mais comment faire avec sa Mini Pousse ? Quel dialogue est possible ?

Les regards, les sourires, les mots, les berceuses sont autant de moyens d’entrer en communication et de renforcer le lien d’attachement.

Et bien sûr les gestes, les signes sont des vecteurs de communication !

Or un bébé s’exprime avant tout grâce à son corps. Il intégrera facilement et pourra éventuellement reproduire ses premiers signes vers 7/8 mois.

Il faut garder en tête que ce n’est pas une méthode d’apprentissage recherchant une quelconque performance, il ne s’agit pas non plus de la langue des signes qu’utilisent les sourds et malentendants. Il faut savoir également que certains enfants ne signeront pas.

A l’inverse cela ne freine pas l’apprentissage de la langue, puisqu’on accompagne chaque geste du mot correspondant et de la parole.

Outre l’aspect ludique de signer avec bébé (par le biais des comptines notamment, ou d’expérimenter sa créativité en inventant ses propres signes et établir de ce fait un véritable code secret entre vous et votre Mini Pousse), c’est surtout  le respect de son rythme et de ses émotions qui est à souligner.

A mesure que l’enfant grandit, qu’il babille, qu’il exprime ses premières syllabes et ses premiers mots, Il apprend par imitation à mettre des signes sur ses besoins.

La communication gestuelle lui offre la possibilité d’agir et de se faire entendre avant même qu’il ne développe son langage verbal.

C’est une approche naturelle de communication qui s’inscrit dans une démarche d’éducation bienveillante. Tout ce que je recherchais !

De mon expérience, on peut commencer dès la naissance (se mettre à environ 20/30 cm, car la vision du nourrisson ne va pas au-delà). Lentement, régulièrement, patiemment, avec une dimension ludique.

Inutile d’introduire trop de signes, 2 ou 3 suffisent (biberon/têter, fatigue/dormir).

Vers 6 mois, lorsque bébé commence à se libérer les mains du fait de l’acquisition de la position assise, qu’il reproduit spontanément « au revoir », « bravo », « les marionnettes », le processus d’imitation s’accentue.

Tout en respectant son rythme, ses habitudes et ses centres d’intérêt on peut alors introduire d’autres signes (manger, boire, encore, jouer etc.)

Identifier les émotions par les gestes du bébé

Enfin, pour apprendre à identifier et accueillir ses émotions, aux alentours de 18 mois/2 ans, La communication gestuelle est un outil fabuleux !

Par exemple lorsque l’enfant est traversé par des tempêtes émotionnelles (et il y en a beaucoup pendant la phase d’affirmation du jeune enfant !), dans ce cas, l’accompagner, s’adresser à lui calmement en l’encourageant à utiliser les signes peut assez vite faire redescendre la pression, à la fois pour l’enfant mais aussi pour les adultes sensibilisés à ce mode de communication.

Je l’ai expérimenté avec mon fils de 3 ans à ce jour (il a commencé à signer lorsqu’il avait un an environ et continue à utiliser les signes de temps en temps bien qu’il s’exprime et se fait comprendre aisément en parlant … Il commence même à reproduire phonétiquement de l’anglais, pour vous dire !).

Je le vérifie aussi au quotidien dans ma pratique professionnelle, en offrant une alternative ou un choix à proposer à l’enfant pour dire  « Bonjour » ou « Merci » sans exiger, forcer ou contraindre.

Vous conviendrez que ces petits mots sont parfois source de conflits … Cela m’a permis de lâcher-prise mais je vous raconterai tout dans un prochain article !

Un bébé plus confiant, moins frustré, une relation plus complice … Autant de raisons d’utiliser les signes avec votre Mini Pousse !

Merci pour votre lecture, avant de filer, vous pouvez profiter gratuitement du KIT « Vivre Montessori avec les 0-6 ans » juste ici :

Mots-clés associés à l’article : gestuelle bébé – langage des signes bébé – communiquer
Commentaires :
Sandy
 

Sandy, 38 ans, maman de 3 petites pousses (12, 8 et 3 ans) et assistante maternelle. Depuis toujours, aussi loin que mes souvenirs me le rappellent, je suis en quête d'un monde plus juste et pacifique. Faisons un bout de chemin ensemble, pas à pas... Plus nous serons nombreux à semer, plus nous récolterons ! alors CULTIVONS ENSEMBLE !

Vivre Montessori à la Maison avec
les 0-6 ans - Recevez le KIT offert :

- Aménager son intérieur avec Montessori

- Les meilleures activités de 0 à 6 ans

- Appliquer la pédadogie de Maria Montessori
Entrez votre mail préféré pour recevoir le KIT et les vidéos inédites :
Oui, recevoir le KIT !
Testé et approuvé par 6 567 parents positifs !
Ne partez pas les mains vides !

Découvrez comment utiliser la pédagogie Montessori à la maison (de 0 à 6 ans)

Entrez votre mail pour rejoindre 6 678 Parents Positifs et recevoir gratuitement le KIT offert :
Oui, obtenir le KIT gratuitement !
close-link